banniere du sitelogo du site

etat lieux ganzeville


A Ganzeville

La rivière s’écoule à Ganzeville, sur un linéaire d’environ 3 km  sur lequel trois anciens moulins sont encore visibles. Egalement,  2 seuils sont présents : il s’agit du seuil de la prise d’eau de la Voûte (canal construit par les moines bénédictins au XIème siècle pour alimenter Fécamp en eau) et du seuil de mesures de débits de la rivière, mis en place par la DIREN (mesures automatiques des débits de la rivière).

 

La rivière traverse des herbages destinés à l’élevage de bovins sur l’amont et l’aval du tronçon. Une parcelle est cultivée avec la présence d’une bande enherbée de plus de 12m de largeur le long de la rivière. La rivière traverse la partie urbanisée du bourg sur environ 500m.

 

Le rejet de la station d’épuration de Toussaint a lieu en amont du pont des Ifs.

 

Le fond est plutôt sableux sur l’essentiel du lit.  Des sables et des vases sont présents sur la partie amont jusqu’au seuil de la DIREN (en dessous de la mairie) et au niveau des herbages sur la partie aval du tronçon.

 

Le faciès d’écoulement des eaux est constitué d’une alternance de radier et de plat courant, tout au long du tronçon.

 

Sur la plupart du linéaire, les berges sont naturelles. Les berges artificielles sont localisées sur la rive gauche du bourg. Une érosion de berge par piétinement des bovins a principalement été repérée en aval du tronçon. Des merlons de curage sont aussi présents à l’aval du pont des Ifs et dans les herbages, à l’aval du bourg.

 

La ripisylve est déficitaire sur la commune de Ganzeville. En effet, la strate herbacée prédomine l’ensemble du tronçon, avec une majorité de graminées sur l’amont, et la présence d’hélophytes à l’aval du bourg. 

 

Peu d’espèces indésirables ont été recensées sur cette commune : quelques peupliers à la sortie du bourg.