banniere du sitelogo du site

Action 2003

logo

Nous rappelons que toute intervention sur les lits majeurs et mineurs des rivières (modification des berges, creusement d’étangs, remblaiements de zones humides, détournement ou couverture des cours d’eaux, etc….) doit faire l’objet d’un dossier de déclaration ou d’autorisation auprès de la Police de l’Eau. La garde-rivière du Syndicat se tient à votre disposition pour vous apporter les conseils nécessaires pour monter le dossier qui sera soumis à la Délégation Inter-Services de l’Eau (Police de l’Eau).

Des travaux de restauration du lit de la rivièreá:

- La mise en place de déflecteurs

Afin de dèsenvaser certains tronšons de la rivière, des déflecteurs ont été mis en place cet été, hors de la période de frai des poissons. Cette technique, moins traumatisante pour le milieu naturel qu’un curage mécanique, permet de réaliser un auto-curage du lit par l’effet de chasse produit au milieu de la rivière.

photo 1

Mise en place des déflecteurs favorisant un effet
de chasse au milieu du lit

      photo 2

2 jours aprèsá: réapparition des graviers
au fond du lit

- Des travaux de curage avec et sans extraction des granulats

Il avait été convenu, en Juin dernier, lors de visites sur le terrain avec les services de la Police de l’Eau, des points de curage de l’année 2003. Un curage avec extraction a eu lieu rue de l’Inondation à Fécamp fin Octobre. Deux régalages (curages sans extraction) ont aussi eu lieuá: un sur la rivière de Valmont et un sur la rivière de Ganzeville.

En bref …

- Des pièges à rats musqués restent disponibles gratuitement dans les mairies.
- Depuis le 6 janvier 2004, notre garde-rivière est agréée par le Préfet de la Haute-Normandie en vu de son assermentation.

photo 3

Curage au Puchot, rue de l’inondation à Fécamp

Page Précédente Page 2 / 4 Page Suivante