banniere du sitelogo du site

Un SIG au Syndicat des Rivières

exemple de SIG

Mise en place d’un SIG

Qu’est-ce qu’un SIG ?

L’abréviation SIG signifie Système d’Information Géographique. Il s’agit d’un outil d’aide à la décision, qui permet de gérer différentes « couches d’informations » à caractère géographique, comme le relief, l’accessibilité des cours d’eau , ou encore le nom du propriétaire et la surface de sa parcelle cadastrale. Le but étant d’élaborer des cartes thématiques pour les aménagements de berge ou autres travaux.

Pourquoi un SIG au Syndicat des Rivières ?

L’outil SIG a pour mission de gérer les informations concernant les rivières, et particulièrement celles relatives aux lits et aux berges appartenant aux membres du « Syndicat des Rivières de la Valmont et de la Ganzeville ». Ainsi, il déterminera exactement les linéaires de berges de chaque parcelle, afin de calculer les taxes des propriétaires. Le SIG sera aussi un moyen de décision pour entreprendre des aménagements futurs et pour organiser la réalisation des travaux d’entretien (curage, faucardage). Dans une deuxième phase, une base de données sur la faune et la flore permettra de créer un « observatoire » végétal et animal présentant, grâce au SIG, une localisation précise des espèces existantes dans nos vallées.

Étapes nécessaires à la mise en place du SIG

Un SIG fonctionne grâce à du matériel informatique, mais surtout grâce à des programmateurs et des utilisateurs. Il est constitué de logiciels, de fonds de cartes (ici les plans cadastraux sont privilégiés) et d’une base de données pour gérer les informations. Les utilisateurs saisissent et exploitent des données. Daphné Hardy, étudiante en licence professionnelle « Administrateur de données pour le développement local » à l’Université du Havre, participe à l’élaboration du SIG dans le cadre de son stage au Syndicat des Riviéres.


Page Précédente Page 3 / 4 Page Suivante