banniere du sitelogo du site

entretien rivulaires


De la végétation herbacée …


Une à deux fauches annuelles et sélectives de la végétation herbacée est envisageable. Les orties peuvent être fauchées alors que les plantes de bord de rivière sont maintenues en pied de berge.


Des arbres …


image1 Concernant l’élagage des arbres, comme les saules, vous pouvez, par exemple, les tailler «en têtard», tous les 5 ans environ, à la fin de l’hiver. Cette coupe particulière, très ancienne, consiste à étêter les branches au niveau d’une «tête» qui permet à l’arbre de rejeter. Le paysage de la Vallée de la Seine est d’ailleurs caractérisé par des alignements d’arbres «têtards», qui permettent, depuis le Moyen-Age, une production régulière de bois de chauffage. Cette taille favorise également la durée de vie de l’arbre qui se creuse naturellement au centre du tronc, naturellement au fil du temps.

Cette taille peut être pratiquée sur tous les arbres, sauf le hêtre, le bouleau et le merisier.


Un autre type de taille est le recépage qui consiste à couper les branches au niveau du pied de l’arbre. Elle peut être pratiquée sur le Saule blanc, le frêne, plus rarement sur l’aulne glutineux.
Il faut veiller aussi à ce que les arbres penchés en direction de la rivière, ne tombent en entraînant une partie de la berge qui modifiera les conditions hydrauliques du secteur. Quelquefois, une taille suffit, et quelquefois, un abattage préventif s’impose.
image2